PHOTOS

Le Comité de Compétitivité en images

Programme, projets, réformes

PROJET D'APPUI AU DEVELOPPEMENT DE LA MICROFINANCE RURALE (PADMIR)

 Coût du projet :22,472 millions de dollars

(FIDA (61,1%), PNUD (1,5%), Gouvernement (11%), Bénéficiaires (26,4%)

Durée du projet : 6 ans (2010 à 2016)

 

Objectif global : Contribuer à l’allégement de la pauvreté, à l’augmentation des revenus et de la sécurité alimentaire des populations cibles et à l’amélioration des conditions de vie.

Zone d’intervention du projet : La zone d’intervention  couvre cinq (05) Régions : le Centre, l’Extrême Nord, l’Ouest, le Nord et le Nord Ouest. Pendant les trois premières années, le projet sera mis en œuvre dans trois régions (Centre, Extrême Nord, et l’Ouest), son extension dans le Nord et le Nord-ouest sera être examinée à l’occasion de la revue de mi parcours de l’intervention.

Le ciblage de la zone d’intervention du projet se fonde essentiellement sur la concentration géographique, la synergie et la complémentarité avec les autres interventions du FIDA, notamment le Programme national de développement des racines et tubercules (PNDRT) et le Projet d’appui au développement des filières agricoles (PADFA).

Composantes du Projet :

Composante 1 : Amélioration de l’environnement de la microfinance

  • Sous composante 1.1 : Appui au MINADER/MINEPIA
  • Sous composante 1.2 : Renforcement de l’ANEMCAM
  • Sous composante 1.3 : Appui aux services spécialisés du MINFI
  • Sous composante 1.4 : Appui au CNMF. 

Composante 2 : accès aux services financiers ruraux

  • Sous composante 2.1 : Appui aux EMF en développement ;
  • Sous composante 2.2 : Appui  aux réseaux d’EMF en construction ;
  • Sous composante 2.3: Développement de nouveaux produits et activités d’innovations ;
  • Sous composante 2.4 : Accès au refinancement de la part des banques.

Composante 3 : coordination et gestion du projet

  • Coordination et Gestion du Projet (UCP et Antenne de Maroua);
  • Suivi évaluation.

Résultats attendus :

  • Les capacités d’intervention des services déconcentrés MINADER/MINEPIA en appui aux exploitations agricoles sont améliorés.
  • L’ANEMCAM est renforcée et joue pleinement son rôle en tant qu’association professionnelle des Etablissements de microfinance.
  • Les services compétents du MINFI sont renforcés, contrôlent et orientent plus efficacement le secteur.
  • Le Comité National de Microfinance (CNMF) est plus efficace et joue mieux son rôle.
  • Les EMF ruraux en développement sont renforcés, mobilisent mieux l’épargne, sont plus rentables et servent efficacement les groupes cibles.
  • De nouveaux points de service et caisses en milieu rural sont mis en place par les grands réseaux d’EMF partenaires, sont pérennisés et servent efficacement les groupes cibles du PADMIR.
  • Les produits et services financiers des EMF sont adaptés aux besoins des groupes cibles.
  • Les EMF ont davantage accès, de manière durable, à des refinancements de la part des banques commerciales.

Bénéficiaires du projet :

Bénéficiaires directs:

  • réseaux/EMF ruraux.
  • Association Nationale des Etablissements de Microfinance du Cameroun (ANEMCAM).
  •  Comité National de la Microfinance (CNMF).
  • MINFI.
  • MINADER et MINEPIA.

Bénéficiaires finaux :

  • petits producteurs en milieu rural dont les femmes et les jeunes, individuellement ou au sein des groupes d’initiatives communes (GIC).
  • organisations professionnelles agricoles (OPA) de producteurs.
  • micro-entreprises rurales (MER).

 

Contact :

BP : 4770 Yaoundé

Tel : 222 20 49 72

Fax : 222 20 49 74

Site web: www.padmir-cm.org

SJS